.:Assassin Productions:.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Gauchiste
Passionné(e)


Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Lun 8 Déc - 21:26

Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats

il y a 1 heure 22 min
AP Elena Becatoros



"Flics! Porcs! Assassins!" Des bandes de jeunes lapidaient lundi le ministère de l'Intérieur et divers commissariats à Athènes et ailleurs en Grèce, après la mort d'un adolescent, abattu par un policier. Des échauffourées opposaient protestataires et forces de l'ordre juste devant le Parlement. Lire la suite l'article

D'après les autorités, 37 policiers ont été blessés par des projectiles à Athènes durant le week-end. Près d'une trentaine de civils ont été soignés pour des blessures légères dans divers hôpitaux du pays.

Ces émeutes, les pires qu'ait connues la Grèce depuis des années, ont éclaté samedi soir après le décès d'Alexandros Grigoropoulos, 15 ans, dans le quartier athénien d'Exarchia.

Deux policiers disent avoir été pris pour cibles par une trentaine de jeunes et avoir alors tiré une grenade assourdissante et trois coups de semonce. Cependant, des témoins contredisent leur version, affirmant que l'un d'eux a sciemment visé les protestataires.

Les deux agents ont été arrêtés et inculpés, l'un de meurtre et l'autre de complicité.

La dernière fois qu'un jeune avait été abattu par la police, lors d'une manifestation en 1985, les émeutes avaient duré des semaines.

Depuis samedi soir, des vitrines de magasins été brisées, des voitures et des banques incendiées, et ce par dizaines.

A Athènes lundi, avant les manifestations prévues, des lycéens ont bloqué des rues en érigeant des barricades. Des dizaines de jeunes occupaient deux universités, la loi grecque interdisant à la police d'entrer dans les campus.

Des bandes de jeunes ont attaqué commissariats de police et même le ministère de l'Intérieur à coups de jets de pierres. Les protestataires se sont frottés aux unités anti-émeutes devant le Parlement. "Flics! Porcs! Assassins!" scandaient-ils.

A Thessalonique, la deuxième ville du pays, des jeunes ont aussi brisé des vitrines de magasins et lapidé un commissariat. A une soixantaine de kilomètres de là, à Veria, quelque 400 lycéens affrontaient à coups de pierres la police anti-émeute. A Chania, la principale ville de Crète, leurs camarades ajoutaient aux pierres des chaises cassées et autres bouts de bois. Chaque fois, la police répliquait à coups de gaz lacrymogènes. Des violences étaient également signalées à Trikala, dans le centre de la Grèce, où un officier aurait été blessé.

Le Premier ministre Costas Karamanlis a lancé lundi un appel au calme. "Tous les événements dangereux et inacceptables commis sous le coup de l'émotion qui a suivi cet incident tragique ne peuvent pas être tolérés et ils ne le seront pas", a-t-il déclaré lors d'une intervention télévisée en direct. "L'Etat protégera la société."

Eclaboussé par des scandales financiers, le gouvernement conservateur du Premier ministre Costas Karamanlis est de plus en plus impopulaire. Ses réformes économiques ont été accueillies par des manifestations, parfois violentes.

Son parti, la Nouvelle Démocratie, ne dispose actuellement que de 151 députés sur les 300 sièges que compte le Parlement. De 152 après les législatives anticipées de septembre 2007, sa majorité s'est récemment réduite, M. Karamanlis ayant congédié un député qui avait ouvertement critiqué son gouvernement.

Désormais et pour la première fois depuis huit ans, les socialistes sont constamment en tête dans les sondages.

Le président grec Karolos Papoulias a envoyé un télégramme de condoléances aux parents d'Alexandros Grigoropoulos. "Cette mort a porté un coup à tout le pays", écrit-il. "Je suis certain que les responsables devront rendre des comptes".

A Athènes et au Pirée, les écoles sont restées fermées lundi en signe de deuil, tandis que la protestation gagnait d'autres capitales européennes.

A Berlin, une quinzaine de jeunes ont occupé le consulat grec. A Londres, des protestataires ont retiré le drapeau bleu et blanc de l'ambassade de Grèce pour hisser la bannière rouge et noire des anarchistes. Une manifestation a également eu lieu devant la représentation diplomatique grecque de Nicosie, à Chypre. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
sherk
Assassin Family


Nombre de messages : 446
Age : 34
Localisation : belgique
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Jeu 11 Déc - 2:13

Sa l'air d'être d'être assez chaud en Grèce. C'est bien plus général que les émeutes de 2005 en France, et surtout c'est clairement politique comme révolte.


ESE-Communique -traduction

AFFRONTEMENT DE CLASSE CONTRE LE PATRONAT ET L'ETAT QUI EXPLOITENT ET
ASSASSINENT

L'assassinat d'Alexandros Grigoropoulos qui avait 16 ans par les
assassins errants de la Police Grecque n'est ni un incident hasardeux ni
un incident isolé. Seulement les derniers mois il y a eu des morts à
Kalamaria de Toni Onoua, à St Panteleimonas de Mohamed Asraf et à
Leukimi de Maria Koulouri qui sont le résultat de l'action policière;
Tout cela n'est pas le résultat d'un comportement de quelques flics qui
sont chauds mais le résultat de la tactique globale des forces
répressives. Celui qui continue à parler des fait hasardeux n'e devient
pas seulement ridicule mais complice du système.

Les assassinats de la part de l'Etat viennent dresser la scène de la
répression globale. Les derniers mois, la plupart de ceux qui sont
sortis dans la rue, qui ont lutté qui ont revendiqué et qui ont contesté
la paix des classes ont été traités avec de la violence gratuite de la
part de l'Etat. Les bombes lacrymogènes et les armes chimiques étaient
le type de répression le plus doux. Plus souvent on a eu à faire avec
les passages à tabac, les arrestations, même les tortures à ceux qui
passaient un peu de temps dans commissariats.

La foi au faux bien-être que le capitalisme a promis, se détruit avec la
crise économique que nous vivons, tous les travailleurs depuis des
années, avec l'attaque de la part de l'Etat et du patronat à travers des
lois contre le monde du travail et se termine avec la répression barbare
de toute protestation. La démocratie du patronat, des industriels et des
autoritaires ne ressemble pas à une dictature, c'est la dictature.
Les réflexes de la classe ouvrière quant à l'assassinat de l'élève
étaient directs et nous font nous retrouver tous ensemble dans les rues.
Toute réaction sociale est justifiée et accumule la violence qu'on
accepte tous les jours: et on la retourne à ceux qui la pratiquent tous
les jours. Nous répondons par la réponse de classe contre l'Etat et le
patronat parce que c'est le seul chemin qu'on nous laisse suivre, le
seul chemin qu'on connait.

QUE NOTRE RAGE DEVIENNE INSURRECTION POPULAIRE.

ESE- Eleftheriaki Sindikalistiki Enosi (Union Syndicaliste Libertaire)

http://athens.indymedia.org/front.php3? ... _id=936665
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sheerk.over-blog.com/
Le Gauchiste
Passionné(e)


Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Sam 13 Déc - 16:58

sheerk a écrit:
Sa l'air d'être d'être assez chaud en Grèce. C'est bien plus général que les émeutes de 2005 en France, et surtout c'est clairement politique comme révolte.

Plus général que les émeutes de 2005 en France, effectivement...

Il est difficile de tirer dès maintenant des conclusions sur ce qui se passe en Grèce.

Juste une remarque, donc: au risque de paraître pessimiste, je n'ai pas l'impression que la question centrale - celle du pouvoir - soit venue à l'esprit des insurgés (sauf de ceux, politisés, qui, même en temps de (relative) paix sociale, se posaient déjà cette question).
Nul doute que ces émeutes font peur à la bourgeoisie, en Grèce et même au-delà (risque de "contagion"). Néanmoins, s'il y a des différences d'intensité, il n'y a pas de différence fondamentale entre ces troubles et ceux qu'on a pu voir récemment en France (octobre-novembre 2005, lutte contre le CPE et son monde, violences du 6 mai 2007 et jours suivants) ou au Danemark (en réponse à l'expulsion du squat de Ungdomshuset) - pour ne parler que de pays européens.
Un saut qualitatif s'avère nécessaire... Peut-être que l'aggravation de la crise du capitalisme, en décillant bien des yeux, le rendra possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
sherk
Assassin Family


Nombre de messages : 446
Age : 34
Localisation : belgique
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Dim 14 Déc - 13:38

Il est certain que beaucoup trop de gens font encore trop confiance au système actuel. Néanmoins, les luttes prennent de plus en plus d'intensité et avec la crise et le niveau de qualité de vie qui recule, sa ne saurait pas ce calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sheerk.over-blog.com/
FlaÏ
Occasionnel


Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Lun 15 Déc - 21:20

y'a même eu des attentas à athènes, des bombes artisanales contre des institutions et des banques, pas de victime, si ça nc'est pas la classe^^
un peu comme paralyser le trafic TGV, j'aime bien ces gens qui foutent le bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gauchiste
Passionné(e)


Nombre de messages : 284
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Lun 15 Déc - 21:45

FlaÏ a écrit:
j'aime bien ces gens qui foutent le bordel...

Oula, jeune inconsciente, mais tu veux finir en taule, ou quoi?^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sinistrespectacle.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats   Aujourd'hui à 21:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Grèce: les jeunes lapident policiers et commissariats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Académie de jeunes
» BtRadio, Webradio ado et jeunes
» Ligue des jeunes ou Neo-Yevon ?
» Ligue jeunes de Lille ?
» Ligue réserve des jeunes - raccord à la LJPC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:Assassin Productions:. :: Discussions générales :: Discussions générales-
Sauter vers: