.:Assassin Productions:.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Thèses de Wilhelm Reich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hot sauce
Assassin Family
avatar

Nombre de messages : 424
Age : 35
Emploi : Futur chômeur ?
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: Thèses de Wilhelm Reich   Lun 4 Sep - 10:56

Vos avis sont les bienvenus…qu il concerne la thèse en général, la forme, un paragraphe en particulier etc… Wink d'autant que j ai l intention de mettre ce texte sur un forum où y a des kémites et p'têtre islama tant qu à faire mil voire lmq. Wink


Thèses de Wilhelm Reich


Voilà un petit résumé écrit par mes soins dont une grande majorité sont des extraits provenant des 2 livres de W. Reich : « La fonction de l’orgasme » et surtout « La Psychologie de masse du fascisme ». La 1ère partie parlera de généralités liées à l’économie sexuelle, la 2nde traitera plus spécifiquement de l’idéologie fasciste sous toutes ses formes et de son irrationalisme. . La peste émotionnelle (le fascisme) est la conséquence de l’impuissance orgastique de l’homme moyen nivelé dans la masse, en outre tous les individus souffrant d’inhibations sexuelles ne sont pas des fachos mais tous les fachos souffrent d’impuissance orgastique ; de même tous les violeurs sont frustrés mais tous les frustrés ne deviennent pas violeur. Bonne lecture, en espérant que les réactions soient constructives étant donné que les hommes d’aujourd’hui ont tendance à réagir par un rire gêné ou par un ricanement lorsqu’on aborde ce qui au cœur de leurs désirs et même de leurs sentiments religieux.



Partie I : Généralités


1. Le besoin de sexualité, au même titre que celui de se nourrir ou de dormir, est un besoin naturel commun à tous les humains qui doit par conséquent être satisfait afin d’éviter des troubles psychiques.
En effet, comment se fait-il que la nature ait créé un appareil sexuel qui ne pousse pas seulement au rapprochement sexuel lorsque on désire engendrer des enfants, mais 2000 à 3000 fois au cours de la vie ?
Pourquoi la nature ou « Dieu » pour les mystiques aurait créé dans l’appareil sexuel 2 sortes de glandes, l’une pour l’excitation sexuelle, l’autre pour la procréation ?
Enfin, pourquoi les enfants développent-ils une sexualité bien avant l’âge de la procréation ?



2. La santé psychique dépend de la puissance orgastique, cad de la capacité de s’abandonner au flux de l’énergie biologique sans aucune inhibation, la capacité de décharger complètement toute l’excitation contenue, au moyens de contractions involontaires au corps.
Dans le cas de l’impuissance orgastique dont souffrent la majorité des humains, l’énergie biologique est inhibée formant ainsi la stase sexuelle cad la présence constante de l’énergie sexuelle non-déchargée et devient ainsi la source de toutes sortes de comportements irrationnels .
L’individu élevé dans une atmosphère de négation de la vie et du sexe acquiert un plaisir- angoisse (la peur de l’excitation de plaisir) qui est représenté physiologiquement par des spasmes musculaires chroniques. Ce plaisir-angoisse est le terrain sur lequel l’individu recrée les idéologies qui nient la vie et qui forment les bases des dictatures.
La guérison des troubles psychiques exige en 1er lieu le rétablissement de la capacité naturelle d’aimer. Elle dépend autant des conditions sociales que des conditions psychiques.


3. L’individu névrosé, cad ne disposant pas de la puissance orgastique ( à ne pas confondre avec la puissance érective et éjaculatoire qui en sont de simples accessoires) souffre entre autres d’un désir ardent d’autorité, de la peur de la responsabilité, de la quête d’une mystique, de la misère sexuelle, de la révolte impuissante, de la résignation à un type de comportement pathologique et contraire à la nature, et plus généralement d’une perte de confiance en soi.


4. Cette aliénation, la morale anti-sexuelle et les névroses qui en découlent ne sont pas inhérentes à la nature humaine mais d’origine sociale et économique prenant forme dans la civilisation marchande et la société de classes vieille d’environ 10 millénaires.
La société de classe prenant forme, l’homme devient étranger au produit de son travail puisqu il travaille pour un autre (maître, seigneur, bourgeois..), ainsi la nature, le monde qui l entoure devient hostile pour l’homme. L’homme n’est vivant que dans la mesure où il a une activité productive, dans la mesure où il saisit le monde qui est en dehors de lui en manifestant son propre pouvoir spécifiquement humain. Celui qui ne produit rien, qui se contente d’être réceptif et passif, n’existe pas, il est mort. Dans ce processus productif, l’homme réalise sa propre essence, il retourne à sa propre essence, ce qui, en termes religieux, veut dire qu il retourne à Dieu.


5. Il est important de faire une distinction entre la sexualité naturelle fondée sur l’amour et qui constitue le noyau biologique, des diverses perversions et autres comportements anti-sociales naît de pulsions secondaires qui doivent leur existence à la répression de la sexualité naturelle. Aussi, il ne suffit pas d’avoir des rapports sexuels fréquents pour être sains. Aujourd’hui par exemple dans les sociétés « occidentales », on trouve de nombreux phalliques-narcissiques du type Don Juan et autres individus prétentieux. Ils souffrent tous d’un grave trouble orgastique. Pour eux, l’acte sexuel n’est rien qu’une évacuation suivie d’une réaction de dégoût. Ils n’embrassent pas une femme, ils la « font ». Ils sont incapables d’aimer par peur d’abandon.
Enfin, à la différence des animaux, seul l’Humain dispose de pulsions sadiques, capables de tuer par plaisir comme c’est le cas dans de nombreux endroits sur cette planète.







Partie II : La peste émotionnelle, l’idéologie fasciste


1. L’idéologie fasciste se présente avant tout comme une idéologie irrationnelle, faisant appel aux sentiments des masses sexuellement frustrées et non à la raison. Pour être combattu efficacement, les arguments rationnels étant relativement impuissants (d’autant plus que la personne est frustrée), il est nécessaire de dévoiler les sources de cet irrationalisme.
On peut résumer la situation ainsi :
Une humanité qui a été forcée pendant des millénaires à travers la civilisation mystique-mécaniste à agir contrairement à sa loi biologique fondamentale et qui a de la sorte acquis une 2nde nature, laquelle est en fait une contre-nature, doit nécessairement entrer dans une fureur irrationnelle lorsqu’elle tente de restaurer la fonction biologique fondamentale dont, dans le même temps, elle a peur.


2. Le mysticisme dérive de la déformation mystique des sensations de vie végétative issue de la séparation entre le culte religieux et sexuel prenant forme dans la société marchande. L’aboutissement inévitable de l’impuissance orgastique liées aux inhibations sexuelles est une nostalgie orgastique indéracinable et inconsciente puisqu’ à l’instant même où l’unité de l’expérience sexuelle et de l’expérience religieuse était rompue pour faire place à son contraire, l’émotion religieuse devait devenir en même temps un succédané de l’acte de plaisir perdu, qui naguère avait trouvé l’approbation de la société. La puissance et la persévérance de la religion ne s’explique que par cette contradiction interne de l’émotion religieuse qui est à la fois anti-sexualité et formation substituve.
Le mysticisme n’est que la nostalgie inconsciente de l’orgasme, c’est donc une lutte déformée, désespérée pour le rétablissement des lois naturelles de l’amour, qui se révèle dans les diverse formes de désir mystique, de fantaisies cosmiques, de sentiments « océaniques », d’extases religieuses.
En outre, celles-ci pour le mystique se nomment Dieu qui représente le noyau biologique, (quasi) inaccessible pour l’homme cuirassé, et les pulsions sadiques, anti-sociales issus des inhibations sexuelles représentent le Diable.


3. Les névrosés succombent facilement aux idéologies ascétiques, anti-sexuelles. Alors qu’à l’origine, la sexualité représentait naturellement, le bien, le beau, le bonheur, tout ce qui reliait l’homme à la nature universelle (religions animistes). Avec la dissociation des sentiments sexuels et religieux, la sexualité devait s’identifier au mal, à l’informel, au diabolique. En effet, les hommes qui ne sont pas capables de détente doivent ressentir à la longue l’excitation sexuelle comme pénible, pesante, destructive. L’excitation sexuelle est en effet destructive et pénible quand la détente lui est refusée.
Le concept religieux selon lequel la sexualité est une puissance destructive, diabolique, menant à la catastrophe finale, a sa source dans des processus somatiques.


4. L’idéologie mondiale de « l’âme » et de la « pureté » est l’idéologie mondiale de l’asexualité, de la « pureté sexuelle », ou, pour appeler les choses par leur nom, une forme de refoulement sexuel et d’angoisse sexuelle. Le noyau de la théorie raciale est donc la peur mortelle de la sexualité naturelle et de sa fonction d’orgasme représentée dans l’inconscient de beaucoup de gens par « le noir », « le juif ». Pour le 1er, les lynchages sadiques perpétrés par des frustrés, membres ou non du KKK,dans le sud des USA en sont une parfaire illustration, de même que le mythe du noir bien membré. Pour le 2nd, aucun autre slogan peut-être du fascisme allemand n’enflamma autant les masses que le slogan de la « pulsion du sang allemand » et de sa « pureté ». La pureté du sang allemand signifie la libération de la syphilis et de la « contamination juive ». La peur des maladies vénériennes en tant que prolongement de l’angoisse génitale infantile, est profondément enracinée chez l’homme. En conséquence, il est facile de comprendre pourquoi les masses acclamèrent Hitler : parce qu’il leur promit la « pureté de sang ». Chaque être humain ressent en lui-même ce qu’on appelle des sentiments « cosmiques » ou « océaniques ». La sèche science académique se considérait comme trop supérieur pour se soucier de tels « mysticismes ». Mais cette nostalgie cosmique ou océanique chez les hommes n’est rien que l’expression de leur désir orgastique de la vie. Hitler s’adressa à ce désir. Voilà pourquoi les masses l’acclamèrent, lui, et non les rationalistes desséchés qui tentaient d’étouffer ces sentiment vitaux obscurs avec des statistiques économiques.
Ainsi, la haine du métissage, le désir inconscient de bonheur sexuel et de pureté sexuel, s’ajoutant à la peur simultanée de la sexualité normale et à l’horreur de la sexualité perverse, ont pour résultat le sadique fasciste.


5. Comme je l’ai déjà dit (Partie I, 3), les inhibations sexuelles ont entre autre pour conséquence un affaiblissement de la valeur de soi, une perte de confiance en ses propres capacités comme si l’individu était blessé psychologiquement, au plus profond de lui-même dans son amour propre . Pour cette raison, l’individu névrosé est facilement séduit par les idéologies mettant en avant la fierté, l’honneur comme le narcissisme national voire continental ou régional (Breton, Corse…), l’honneur de la famille, de la race, du peuple…les attitudes faussement viriles, de cow-boy comme bomber le torse par exemple.
Plus l’individu a perdu du fait de son éducation, le sens de l’indépendance, plus le besoin infantile d’un appui se manifeste par une identification à un chef, à une autorité quelconque.

Plus l’homme projette de choses en Dieu, moins il en garde pour lui-même (Karl Marx)


Un autre facteur explique pourquoi les idéologies réactionnaires de type fascisante en étant autoritaire bénéficient d’un large appui, en période de troubles socio-économiques, des masses névrosées alors que celles-ci devraient logiquement se tourner vers des partis « révolutionnaires », anti-capitalistes.
L’individu inhibé a en fait une peur mortelle de la liberté, de la responsabilité, la perspective de détruire l’Etat signifie la crainte de la « liberté sexuelle », synonyme dans l’imaginaire réactionnaire, de chaos sexuel et de dépravation sexuelle, ce qui freine l’élan vers l’affranchissement du joug de l’exploitation économique.


Enfin, l’individu souffrant de faiblesse génitale, dont la structure sexuelle est pleine de contradictions, est constamment sur ses gardes pour dominer sa sexualité, pour lutter contre les tentations. L’impuissance de fait et la souffrance corporelle expliquent chez l’homme religieux le besoin de consolation, de soutien, d’appui extérieur, surtout contre les « mauvais instincts » de sa propre personne, contre le « péché de la chair », d’autant que plus il refoule la sexualité naturelle, plus les tendances anti-sociales, perverses sont fortes, d’où le risque d’un cercle vicieux car il est incapable de se sortit d’affaire.


6. La famille est également très importante dans l’idéologie fasciste. Il ne faut jamais oublier que le comportement métaphysique, individualiste et l’attachement sentimental à la famille ne sont que des aspects différents du même processus fondamental du refus de la sexualité, tandis qu’une tournure d’esprit ouverte à la réalité et anti-mystique s’accompagne toujours d’une attitude plus dégagée par rapport à la famille ou, du moins, d’une indifférence marquée à l’égard de l’idéologie sexuelle ascétique.
Le lien de l’enfant à la mère forme le noyau du lien familial. Les représentations de patrie et de nation sont, dans leur propre noyau subjectif émotionnel, des représentations de la mère et de la famille. Par conséquent, le sentiment national est le prolongement direct du lien familial qui plonge ses racines dans le lien maternel fixé, cad non-résolu, ancré dans l’inconscient. Aussi, le culte de la famille nombreuse et de son expansion économique est le symbole pour une nation de la recherche d’un espace vital, cad d’une idéologie impérialiste.




Conclusion



La religion n’est que le soleil illusoire autour duquel l’homme tourne tant qu’il ne tourne pas autour de lui-même. (Karl Marx) .
Par rapport au paragraphe (Partie I ; 4), il est donc illusoire de penser que détruire la religion, ou ce qui revient au même faire qu une population devienne athée sans dans le même temps détruire le support du mysticisme à savoir la société marchande , résoudra le problème de la religion qui en fin de compte réapparaîtra sous de nouvelles formes toujours plus odieuses comme dans la Russie stalinienne par exemple.

Après 68 et la libération des mœurs, l’idéologie de la famille autoritaire et de la religion-morale ascétique a certes pris un gros coup, néanmoins d’une part, les discours fascistes avec tout ce que cela comporte sont toujours présents, d’autre part, les gens sont peut être encore plus frustrés sexuellement au vu de la dégradation des rapports hommes-femmes liés notamment à la « guerre des sexes » et du fait aussi que l’Homme d’aujourd’hui en « Occident » doit faire face à plus de tentations, de stimuli liés au sexe (films porno, magasines...). Enfin, cette idéologie est toujours très importante dans une bonne partie de la planète notamment les pays du Moyen-Orient ou asiatiques.


Seul un mouvement émancipateur s’inspirant de Raoul Vaneigem : Tous ceux qui parlent de révolution et de luttes de classes sans se référer explicitement à la vie quotidienne, sans comprendre ce qu il y a de subversif dans l’amour et de positif dans le refus des contraintes, ceux-là ont dans la bouche un cadavre. pourra mettre fin au carnage liée à la peste émotionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REMI
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Mer 18 Oct - 16:30

C'est très intéressant comme texte et comme sujet de discussion... j'arrive avec un peu de retard je sais mais c'est bizarre que personne sur le forum ne se soit penché dessus avant...

En tout cas je suis bien d'accord avec ce qui est écrit donc avec les thèses de Wilhelm Reich. Ma mère m'a toujours dit que les curés sont des frustrés de la vie et qu'ils souffrent de problèmes psychologiques:

Le concept religieux selon lequel la sexualité est une puissance destructive, diabolique, menant à la catastrophe finale, a sa source dans des processus somatiques.

Rien que dans la religion chrétienne, le fruit défendu à savoir la pomme de ève représente l'acte de faire l'amour, et serait selon ces gros connards de chrétiens l'origine des maux répandus sur terre, tout ça parce que adam a été tenté et a mangé le fruit. Donc si tu suis leur raisonnement à la con la femme serait le diable et l'acte sexuel serait diabolique.

Donc pour faire court ceux qui ont écrit ce livre de merde qu'est la bible est bien c'était soit des alcooliques soit des frustrés sexuellement ou plutôt des refoulés du cul !

En tout cas leur connerie de religion permet d'asservir des milliers de gens qui sont en fait dans la détresse psychologique tout simplement. Les personnes qui utilisent cette arme de destruction de l'individu savent très bien qu'ils auront un pouvoir exorbitant sur ces gens là. C'est ce que Reich explique très bien.

Après la lecture de ces thèses, il apparait très clairement le lien entre la curaille et les faschos. On comprend pourquoi l'église a soutenu et soutient tous les régimes réactionnaires et totalitaires qui broient l'individu et toutes les notions de liberté (sexuelle par exemple). Quand l'église interdit l'IVG ou le port de préservatif, c'est totalement en phase avec la doctrine hitlérienne.

La conclusion de ton texte est très bien. Voilà les premières impressions qui me viennent après la première lecture des thèses... A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remito.zeblog.com/
moods
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Toulouse/Marseille
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Jeu 19 Oct - 1:10

Ben moi j'avais completement raté le sujet, parce que je viens de lire tout ce qui a été ecrit et c'est vrai que c'est plutot intéressant et que la théorie mérite d'être developpé.

Par contre, la où j'ai une petite gêne ,c'est sur les questions réthoriques au départ.
Citation :
En effet, comment se fait-il que la nature ait créé un appareil sexuel qui ne pousse pas seulement au rapprochement sexuel lorsque on désire engendrer des enfants, mais 2000 à 3000 fois au cours de la vie ?
Pourquoi la nature ou « Dieu » pour les mystiques aurait créé dans l’appareil sexuel 2 sortes de glandes, l’une pour l’excitation sexuelle, l’autre pour la procréation ?
Enfin, pourquoi les enfants développent-ils une sexualité bien avant l’âge de la procréation ?

Je comprends pas trés bien où tu veux en venir. Enfin si je comprends mais j'apprécie pas particulièrement la logique qui se cache derrière, c'est de dire si c'est là, c'est parce que ya une raison, un genre de finalisme quoi(je sais pas si c'est le bon mot mais il me semble que oui).
Même en partant de la théorie de Darwin à savoir l'évolution et la validation de cette évolution par le fait que l'être évolué est plus apte à survivre et à faire survivre son espèce, je vois mal le lien logique entre" on a une glande pour l'excitation sexuelle et une autre spécifique pour la procréation et les deux ont des fonctions différentes" parce que moi je peux trés bien considéré que la glande pour l'excitation sexuelle n'est en fait qu'une auxiliaire qui favorise la procréation.

Enfin je sais pas si je m'exprime tres clairement là mais bon.

Sinon franchement la théorie est vraiment intéressante mais maintenant expliquer la politique et l'autoritarisme par un rapport au sexe, c'est peut-etre un peu réducteur quoique c'est peut-etre vrai, mais la ya que des axiomes au départ qui sont mals posés je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hot sauce
Assassin Family
avatar

Nombre de messages : 424
Age : 35
Emploi : Futur chômeur ?
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Ven 20 Oct - 2:30

moods a écrit:
Ben moi j'avais completement raté le sujet, parce que je viens de lire tout ce qui a été ecrit et c'est vrai que c'est plutot intéressant et que la théorie mérite d'être developpé.

Par contre, la où j'ai une petite gêne ,c'est sur les questions réthoriques au départ.
Citation :
En effet, comment se fait-il que la nature ait créé un appareil sexuel qui ne pousse pas seulement au rapprochement sexuel lorsque on désire engendrer des enfants, mais 2000 à 3000 fois au cours de la vie ?
Pourquoi la nature ou « Dieu » pour les mystiques aurait créé dans l’appareil sexuel 2 sortes de glandes, l’une pour l’excitation sexuelle, l’autre pour la procréation ?
Enfin, pourquoi les enfants développent-ils une sexualité bien avant l’âge de la procréation ?

Je comprends pas trés bien où tu veux en venir. Enfin si je comprends mais j'apprécie pas particulièrement la logique qui se cache derrière, c'est de dire si c'est là, c'est parce que ya une raison, un genre de finalisme quoi(je sais pas si c'est le bon mot mais il me semble que oui).
Même en partant de la théorie de Darwin à savoir l'évolution et la validation de cette évolution par le fait que l'être évolué est plus apte à survivre et à faire survivre son espèce, je vois mal le lien logique entre" on a une glande pour l'excitation sexuelle et une autre spécifique pour la procréation et les deux ont des fonctions différentes" parce que moi je peux trés bien considéré que la glande pour l'excitation sexuelle n'est en fait qu'une auxiliaire qui favorise la procréation.

Enfin je sais pas si je m'exprime tres clairement là mais bon.

J'avoue que je vois pas trop où tu veux en venir scratch , l'idée était simplement de rappeler que le besoin sexuel est une chose naturelle, saine et non diabolique, destructive comme le prétendent bon nombre de religions et autres morales ascétiques.

moods a écrit:
Sinon franchement la théorie est vraiment intéressante mais maintenant expliquer la politique et l'autoritarisme par un rapport au sexe, c'est peut-etre un peu réducteur quoique c'est peut-etre vrai, mais la ya que des axiomes au départ qui sont mals posés je trouve.

Non, je pense pas que Reich voulait expliquer la politique et l autoritarisme exclusivement par rapport au sexe, mais seulement, l incorcoper, le compléter avec les facteurs idéologiques diffusés par la classe dominante...et aussi rappeler que le fascisme doit sa force au soutien des masses névrosés avant tout.

Bon c'est clair que de toute façon, le résumé que j ai fait est un peu "brouillon", ce qui était difficilement évitable avec un résumé de 2 livres en 3-4 pages, d ailleurs au début je voulai faire un résumé avec mes mots, mais devant la feuille blanche, ca venait pas donc j ai repris les passages clés du livre. Sinon, si cet auteur vous intérese, je vous recommande de commencer par "La fonction de l orgasme" car c'est vraiment la base des thèses de Reich.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hot sauce
Assassin Family
avatar

Nombre de messages : 424
Age : 35
Emploi : Futur chômeur ?
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Ven 20 Oct - 2:35

REMI a écrit:

Rien que dans la religion chrétienne, le fruit défendu à savoir la pomme de ève représente l'acte de faire l'amour, et serait selon ces gros connards de chrétiens l'origine des maux répandus sur terre, tout ça parce que adam a été tenté et a mangé le fruit. Donc si tu suis leur raisonnement à la con la femme serait le diable et l'acte sexuel serait diabolique.

Petite parenthèse, la pomme, c'est pas la connaissance plutôt et l amour le serpent (symbole phallique)...'fin, je dis ça mais t as surement raison, moi et la Bible, c est pas trop ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REMI
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Ven 20 Oct - 10:57

Tu as raison hot sauce, milles excuses, je me suis embrouillé les pinceaux:

Eve: Son nom signifierait « vivante » ; cependant, l'absence dans son nom de la lettre yod soulève un sérieux problème d'interprétation.

Elle est la femme d'Adam, pour lequel elle fut créée à partir d'une de ses côtes afin de lui être une aide telqu'il est ecrit dans la Genèse ( 2:21) . Selon certaines légendes mystiques juives, elle succéda à Lilith. (Lilith n'apparait pas dans le texte biblique.)

L'histoire d'Ève et d'Adam est racontée dans le livre de la Genèse, le premier livre de la Bible. Ève fut tentée par Na'hash, le Serpent, qui la convaint de manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, ce que Dieu avait interdit formellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remito.zeblog.com/
REMI
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Ven 20 Oct - 10:58

Les chrétiens n'en restent pas moins des gros cons...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remito.zeblog.com/
moods
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Toulouse/Marseille
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Ven 20 Oct - 12:47

hot sauce a écrit:
moods a écrit:
Ben moi j'avais completement raté le sujet, parce que je viens de lire tout ce qui a été ecrit et c'est vrai que c'est plutot intéressant et que la théorie mérite d'être developpé.

Par contre, la où j'ai une petite gêne ,c'est sur les questions réthoriques au départ.
Citation :
En effet, comment se fait-il que la nature ait créé un appareil sexuel qui ne pousse pas seulement au rapprochement sexuel lorsque on désire engendrer des enfants, mais 2000 à 3000 fois au cours de la vie ?
Pourquoi la nature ou « Dieu » pour les mystiques aurait créé dans l’appareil sexuel 2 sortes de glandes, l’une pour l’excitation sexuelle, l’autre pour la procréation ?
Enfin, pourquoi les enfants développent-ils une sexualité bien avant l’âge de la procréation ?

Je comprends pas trés bien où tu veux en venir. Enfin si je comprends mais j'apprécie pas particulièrement la logique qui se cache derrière, c'est de dire si c'est là, c'est parce que ya une raison, un genre de finalisme quoi(je sais pas si c'est le bon mot mais il me semble que oui).
Même en partant de la théorie de Darwin à savoir l'évolution et la validation de cette évolution par le fait que l'être évolué est plus apte à survivre et à faire survivre son espèce, je vois mal le lien logique entre" on a une glande pour l'excitation sexuelle et une autre spécifique pour la procréation et les deux ont des fonctions différentes" parce que moi je peux trés bien considéré que la glande pour l'excitation sexuelle n'est en fait qu'une auxiliaire qui favorise la procréation.

Enfin je sais pas si je m'exprime tres clairement là mais bon.

J'avoue que je vois pas trop où tu veux en venir scratch , l'idée était simplement de rappeler que le besoin sexuel est une chose naturelle, saine et non diabolique, destructive comme le prétendent bon nombre de religions et autres morales ascétiques.


Ca d'accord mais moi j'avais plus l'impression que tu voulais séparer la fonction reporductive de la fonction orgasmique (si je peux m'exprimer ainsi) or il n'est pas évident que la fonction orgasmique n'est pas un tres fort lien avec la fonction reproductive et que la fonction orgasmique soit en fait subordonnée à la fonction reproductive( dans le sens où l'orgasme favoriserait peut-etre la reproduction, mais ca j'en sais rien) maintenant si tu voulais juste dire que le sexe c'est bien Smile et ben je suis d'accord avec toi mais c'est pas comme ca que j'avais lu le truc à la base.



Sinon Rémi , je suis pas trop d'accord avec ce genre d'affirmation " les chretiens sont des cons", c'est juste des gens manipulés (la majorité en tout cas) par la classe dominante au travers de la religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hot sauce
Assassin Family
avatar

Nombre de messages : 424
Age : 35
Emploi : Futur chômeur ?
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Sam 21 Oct - 0:07

moods a écrit:
Ca d'accord mais moi j'avais plus l'impression que tu voulais séparer la fonction reporductive de la fonction orgasmique (si je peux m'exprimer ainsi) or il n'est pas évident que la fonction orgasmique n'est pas un tres fort lien avec la fonction reproductive et que la fonction orgasmique soit en fait subordonnée à la fonction reproductive( dans le sens où l'orgasme favoriserait peut-etre la reproduction, mais ca j'en sais rien) maintenant si tu voulais juste dire que le sexe c'est bien Smile et ben je suis d'accord avec toi mais c'est pas comme ca que j'avais lu le truc à la base.

Oui aussi (en gras), mais je comprends pas pourquoi tu ne sembles pas être d'accord avec cette idée que les gens peuvent avoir des rapports sexuels sans que celà ait pour but la reproduction, mais simplement le plaisir de le faire. Au contraire, c est les "religieux ascétiques" qui séparent d'un côté le sexe en tant que pure plaisir (fonction de l orgasme avec la détente) donc pour eux "pêché de la chair etc...", et de l autre la fonction de reproduction, soit 4 à 5 fois au cours d'une vie si on suit le raisonnement jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moods
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 328
Localisation : Toulouse/Marseille
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Sam 21 Oct - 5:26

Rapidement, avant de partir pour la Hollande une semaine (he oui on se refuse rien), je dis juste que la fonction orgasmique a peut-être était "créée" dans un premier pour aider la fonction reproductive ce qui la rend difficile dans ce cas à dissocier les deux fonctions, il n'empeche pas que l'on puisse ensuite se servir de cette fonction dans un but propre (à savoir l'orgasme) et puis c'est pas parce que c'est subordonné que j'en viendrais tout de suite à la même conclusion que les "religieux ascétiques".
Voila voila
A plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REMI
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Sam 21 Oct - 17:06

Les gens qui sont contre l'IVG et le port des préservatifs pour moi sont des gros cons, qu'ils soient manipulés ou pas par la classe dominante...ça n'excuse pas tout...

Sinon votre discussion ça me fait penser que certains animaux aussi prennent du plaisir dans la "reproduction" mais je ne sais plus lequel...je vais chercher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remito.zeblog.com/
Michazl
Invité



MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Dim 22 Oct - 13:16

Pour aller dans le sens de Rémi, on peut également causer des espèces animales qui font du plaisir la principale source de leurs activités sexuelles ( et même de leur paix sociale à en croire certains chercheurs ). la plus connue d'entre elles : les bonobos.

Lier les deux pour ce qui concene l'espèce humaine n'est pas toujours fort à propos. Ainsi des viols peuvent bel et bien découler sur des naissances. Il y a eu reproduction, mais pas plaisir.
Et rien ne peut supposer que les lois de l'évolution naturelle éteindront cette lignée.
De plus, dans les rapports de domination à l'oeuvre entre hommes et femmes, perso, je m'demande souvent où l'on peut trouver du plaisir...De la reproduction, oui, je vois... Mais du plaisir...

Pour Reich, désolé hot sauce, mais ça sera sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
reine
Occasionnel
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Bormes les Mimosas
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Dim 29 Oct - 18:08

Je ne me lasse pas de constater à quel point Wilhem REICH peut déranger.... Même, en 2006 !

C' est normal car il y a des "vérités" dans ses théories qui ne sont pas toujours agréables à entendre pour les individus qui préfèrent s' endormir de compliments rassurants sur leur traits de caractère.

Cela dit, c' est un auteur à découvrir car il n' a jamais eu bonne presse, et ne fait pas partie des "auteurs starisés". Donc... Pour les allergiques de la pensée unique, pour les amateurs de pensées novatrices faut pas rater de découvrir son oeuvre si peu admise par les "biens pensants" d' une époque révolue.

Un vrai génie... Qui a mal fini , comme bon nombre de prophète, mais qui nous aura laissé en héritage une oeuvre remarquable d' intelligence.

Dommage que le règne des tabous obscursisse encore la Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reine
Occasionnel
avatar

Nombre de messages : 53
Localisation : Bormes les Mimosas
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Dim 29 Oct - 18:25

REMI a écrit:
Les chrétiens n'en restent pas moins des gros cons...!Les gens qui sont contre l'IVG et le port des préservatifs pour moi sont des gros cons,


Ya beaucoup trop de cons, c' est ben vlllrrai ! T' es de mauvaise humeur, ou ben quoué ?

Je suis assez d' accord de ne pas généraliser... Il y a des cons partout, non ?

Sauf ici, bien sûr lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
REMI
Passionné(e)
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   Lun 30 Oct - 12:16

Surtout chez les chrétiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remito.zeblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thèses de Wilhelm Reich   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thèses de Wilhelm Reich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Third reich
» Mes Troupes pour Secrets of the Third Reich
» Third Reich PC dispo en abandonware
» Storming The Reich
» wilhelm de l'osterknacht

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:Assassin Productions:. :: Discussions générales :: Discussions générales-
Sauter vers: